Autres témoignages

Retour salon Learning Technologies France - 2018

Chapô

Lors du salon salon Learning Technologies les grands éditeurs et intégrateurs étaient présents, comme chaque année, confirmant l'intérêt de ce salon. L'offre des conférences est d'ailleurs à souligner.

Le e-learning comme la formation des salariés en général, sont en perpétuelle recherche de modèles, d'outils, de nouveaux formats.

Learning France Technologies
Paragraphes

Quelques enseignements de cette édition :

1. L'action de formation se fond de plus en plus dans l'acquisition et le partage de compétences au sein de l'entreprise. En effet, les salariés sont aujourd'hui très autonomes pour leurs recherches d'informations par internet.

2. Les nouveaux portails de e-Learning doivent être résolument ouverts. Ouverts à contributions et à l'interconnexion avec d'autres outils de l'entreprise et de l'extérieur. En effet, les collaborateurs utilisent également leur Intranet, leur Réseau Social d'Entreprises, les portails d'informations de leurs métiers... et doivent pouvoir y puiser une partie de l'apprentissage.

3. L'émergence de l'intelligence artificielle. Demain l'outil apprendra de l'apprenant son fonctionnement, ses lacunes et pourra lui apporter une expérience d'apprentissage individualisée. L'intelligence artificielle n'est cependant pas autonome, elle nécessite d'apprendre de l'homme avant de fonctionner réellement.
le MIT vient d'ailleurs tout récemment de placer le métier de coach de robot en intelligence artificielle parmi les 5 métiers de grand avenir.

4. Une montée en puissance de la reconnaissance des collaborateurs comme producteurs de contenus de formation qui facilite l'apprentissage de leurs collègues. En effet, "les contenus de formations, de plus en plus éphémères, sont appelés à évoluer rapidement" précise Jerôme Bruet, deTalentsoft, ce qui nécessite d'en réduire le coût de production.
On peut citer SpeachMe (absent du salon mais précurseur du mouvement) avec sa solution de micro-learning qui permet de capter le savoir-faire présent dans l'entreprise et de le partager.

5. Le choix du bon standard de contenu devient critique pour l'avenir. Plusieurs formats cohabitent. On peut citer SCORM (Sharable Content Object Reference Model) et, plus récent, TinCan xAPI. La réalité augmentée va être amenée à recourir aux contenus et interactions produits par des objets connectés. Seul xAPI sait, aujourd'hui, prendre en compte ces contenus. Attention donc au choix de l'éditeur qui respecte ce format.

6. Passer au e-Learning pour un centre de formation c'est collaborer avec plusieurs acteurs. La complexité croissante et la multiplicité des outils nécessaires va pousser les opérateurs de formation à développer plusieurs collaborations. En effet, un éditeur de formation, quelques soient les formats de ses formations, devra, s'il veut continuer à progresser, acquérir les compétences nécessaires, ou les acheter. Créer par exemple un contenu en réalité virtuelle ou bien encore une interaction avec des objets connectés demandera des compétences qu'il ne maîtrisera pas seul.

C'est tout l'objet de l'initiative de Communotic : favoriser l'acquisition de compétences par la filière formation normande et faciliter les échanges de compétences au sein d'un réseau qui peut devenir un atout déterminant pour tous en Normandie.

7. La croissance continue du nombre d'utilisateurs de plate formes Open Source.

Ce salon a aussi permis de découvrir l'existence de l'International E-learning Association qui disposait d'un stand. L'association sont le siège est à New York organise notamment un Prix international des acteurs du e-learning auquel chacun peut participer.
 

Outils repérés durant le salon :

Uptale : outil d’immersive learning apparemment efficace pour certains types de formations qui exigent un réalisme extrême et une forte stimulation des sens comme des visites pédagogiques, des découvertes d’endroits difficiles d’accès ou des jeux de rôle.
https://www.uptale.io

Mobile practice : outil de création d’évaluation des compétences sur smartphones (intégrable à un LMS) - https://www.mobilepractice.io/fr

Pairform : application d’intégration du social learning dans les dispositifs d’apprentissage. 75% des entreprises utiliseront le social learning d’ici 2025 d'après cet éditeur.
https://www.pairform.fr/ https://www.pairform.fr/#!/accueil

Wooclap : outil de vote sur smartphone pour dynamiser les parcours de formation et y intégrer de l’interactivité.
https://www.wooclap.com/fr/

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion

Anne jegouic

14/02/2019

Merci pour ce résumé très eclairant !