Témoignages normands

Via Formation : Intégrer la multimodalité impacte tous les niveaux de l’organisme

Chapô

Sylvain Lalou, référent numérique chez Via Formation, nous explique en quoi le numérique a, depuis plus de 10 ans, complètement bouleversé l'organisation de l'organisme, en tant qu'entreprise.

Samuëlle Dilé : Depuis 10 ans, la multimodalité s’est développée au sein du réseau normand de Via Formation. Ce réseau met en exergue la dimension progressive de l’intégration de la multimodalité dans ses pratiques internes : pourquoi ?

Via Formation
Paragraphes

S.L : Nous avons très vite mesuré qu’intégrer la multimodalité avait des impacts à tous les niveaux de l’organisme : numérisation des ressources, mais aussi accompagnement du formateur et  organisation des équipes pédagogiques. L'entreprise Via Formation a élaboré une stratégie autour de la multimodalité afin de répondre, tant en interne qu'en externe, aux besoins émergents. Avant, le formateur maîtrisait l’ensemble de la chaine, de la production à l’animation, et seuls les services supports (administration, coordination…) étaient connexes. Là, on a vite vu que les compétences nécessaires ne se trouveraient plus forcément dans les mêmes profils, et qu’il fallait repenser les métiers de la pédagogie multimodale autour d’axes : techno/pédago, expertise, tutorat/animation, coordination/gestion…

S. D. : Pourriez vous détailler ce que cette répartition cache en termes de profils et de compétences nécessaires ?

S. L. : La dimension techno-pédago nécessite d’être portée par un « Référent numérique » : c’est ce que je suis. Cela nécessite une double compétence, à la fois pédagogique et avec une forte appétence pour le numérique. Mon rôle est de faire des « ponts »,  traduire les objectifs pédagogiques techniquement – et inversement. Je dois aussi accompagner les formateurs-concepteurs. Ceci nous a amené à élargir ma mission à un poste de « Chargé du numérique et de technologies appliqués ». Nous assistons ces formateurs en les aidant techniquement : accompagnement, assistance,  recherche, mise en œuvre de solutions innovantes…

S. D. : Qu’en est-il de la dimension pédagogique ?

S. L. : Les choses ont aussi évolué sur ce point. Hier, dans l’organisation Via Formation, les formateurs étaient tous pour la plupart experts d’une ou plusieurs matières…  Aujourd’hui, avec la multimodalité, les rôles sont davantage spécialisés par nature de mission. Par exemple, le formateur d’expertise est le véritable spécialiste d’un sujet ; le formateur pluridisciplinaire vient compléter une équipe pédagogique pour assurer l’animation et la remédiation ; le formateur multimodal va produire les cours ; le formateur animateur va plutôt animer des ateliers présentiels, des activités en mode projet. Il n’y a plus un « sachant » qui fait tout mais bel et bien une équipe pluridisciplinaire.

S. D. : Intéressant ! En fait, il semble que la dissociation des métiers/compétences de l’équipe pédagogique concerne plus les formateurs experts d’un domaine, d’un thème, d’une matière que ceux qui agissent sur la forme (numérisation, animation, interaction). Ce changement est-il simple à mettre en œuvre ?

S. L. : Cela nécessite du temps, de l’échange, des tâtonnements… mais aussi un changement de posture du formateur, qui passe d’une approche « dominante » (le contenu est au centre de la pédagogie)) à une approche « ressource » (le contenu est une ressource sur laquelle il faut s’appuyer). Il n’est pas toujours simple d’amener les formateurs à évoluer dans ce sens. C’est d’ailleurs pour cette raison que Via Formation accompagne, depuis 4 ans, une formation au sein du CARIF-OREF de Normandie, intitulée « créer, gérer un parcours multimodal ». Nous intervenons aussi sur des modules multimodalité pour les titres professionnels de formateur professionnel d’adultes des AFPA Normandie.

S. D. : Justement : comment faites vous pour faire travailler ensemble une équipe pluri-disciplinaire ? J’imagine qu’il faut trouver de la cohérence, une convergence, une complémentarité pour l’apprenant ?

S. L. : Nous avons créé une communauté de pratiques en interne pour les formateurs afin de favoriser le partage, la mutualisation, la co-construction. Une personne de mon équipe anime cette communauté. Je coordonne pour ma part les actions qui sont liées à l’informatique et au numérique. Ce domaine étant en développement constant, les références et compétences se développent tout autant. Ainsi nous avons dupliqué le rôle de référent numérique et accompagnateur des actions de formation en multimodalité.

S. D. : Pour conclure quelles seraient les recommandations que vous adresseriez à un OF qui veut se lancer dans la multimodalité ?

S. L. : Je dirais qu’il faut avoir conscience que le changement impacte inévitablement l’organisation globale. Un ensemble d’actions sont à effectuer : créer un poste de « référent numérique » ; spécialiser l’équipe autour de la pédagogie multimodale par appétence ; penser l’organisation en termes de « services » sans négliger dans la réflexion amont tous les impacts sur l’accompagnement de l’apprenant ; créer une organisation temporelle fixée sur les objectifs de compétences… ; mettre en place des « tiers lieux », des centres de ressources, des ateliers projets ; créer et animer une communauté pédagogique pluridisciplinaire ; mettre en œuvre un plan de formation et de professionnalisation progressif des équipes internes. C’est un processus qui se construit dans le temps.

Propos recueillis en juin 2019 par Samuelle Dilé, pour Communotic.

 

Sylvain Lalou : sylvain.lalou@viaformation.fr