Formateurs, ne négligez pas la gamification

Chapô

La gamification offre aux formateurs que nous sommes d’intéressantes possibilités pédagogiques. Reposant sur le décadrage, elle amène les apprenants à lâcher prise, à se sentir libre, à s’autoriser de nombreuses options. À la condition expresse que le jeu soit bien conçu…

Icône veille / à retenir
Paragraphes

Véritable mine d’informations, le Scoop-It du Carif-Oref attire ces jours-ci notre attention sur les bénéfices de la gamification. Apports pédagogiques des serious games, articulation entre le jeu et l’apprentissage, apports de la ludification en formation ou encore focus sur une collaboration multi-joueur dédiée à l’apprentissage : les informations sur le sujet sont pour le moins variées…

Mais au fait, à quoi sert la gamification en formation ? « Il s’agit d’un intéressant mécanisme de décadrage », indique Samuëlle Dilé. « Si la gamification n’est pas nouvelle, en revanche ses atouts sont nombreux, à commencer par le fait que nous ne sommes pas sérieux lorsque nous jouons ! C’est d’ailleurs pour cela que les enfants jouent beaucoup… D’autant que ce n’est pas dangereux : en situation ludique on peut tout se permettre, on lâche ses défenses naturelles, on oublie le regard de l’autre et l’on se sent libre. C’est essentiel. » Essentiel dans la mesure où les apprenants ne sont plus, lorsqu’ils sont en situation de jeu, dans une posture. Les voici soudain dans une forme d’authenticité… à condition bien sûr que le jeu soit bien conçu !

« Un jeu bien conçu, c’est d’abord un jeu où la consigne est simple, compréhensible en moins de 2 minutes. C’est un jeu dans lequel il y a du gain : on doit gagner quelque chose, être récompensé. C’est encore un jeu où la mécanique est là, où il y a du rythme, des contraintes, des niveaux… » Pensons par exemple au Monopoly, jeu indémodable s’il en est. La consigne consistant à accumuler un patrimoine est on-ne-peut-plus claire. Le principe mécanique de progression est là, ainsi que les événements perturbateurs (carte chance ou événements par exemple…). Il y a enfin de la liberté dans la stratégie, exactement comme dans la vie !

Amis formateurs, ne négligez donc pas le gaming dans vos formations. Quelques ressources existent pour vous aider, à l’image des jeux-cadres de Thiagi, de la plateforme Mieux Apprendre ou du centre de formation aux métiers du jeu et du jouet.

Ne négligez pas non plus les formations sur le sujet dans la mesure où un jeu bien bâti est synonyme de réussite pédagogique. L’équipe du Gaming Lab du CEMU de Caen propose un cours en ligne gratuit du 10 au 28 octobre 2022 pour apprendre à créer un jeu pédagogique. Pour en savoir plus, retrouvez le descriptif de la formation SOOC “Créer un jeu pédagogique” ici.

 

 


 

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion