Formation multimodale : focus juridique

Chapô

Depuis la loi du 5 septembre 2018, le cadre juridique de la formation mutimodale fait état de certaines spécificités que chacun doit connaître. L’Itinéraire multimodal normand fait le point sur ces aspects réglementaires.

Icône pédagogie neurosciences
Paragraphes

La loi du 5 septembre 2018 sur la liberté de choisir son avenir professionnel affichait l’ambition d’aller vers une société de compétences. Pour ce faire, elle a apporté au moins deux innovations majeures.

La première permet de faire émerger la multimodalité en tant que véritable ressort pédagogique. La loi prend en considération des dimensions telles que le e-learning, les modalités synchrones et asynchrones, les parcours hybrides, le tutorat et même le coaching dans certains cas. La seconde innovation contenue dans la loi consiste à intégrer pleinement les actions de formation en situation de travail. Ces “Afest” mobilisent un formateur interne et/ou  externe, et permettent à un salarié d’être formé  au sein même de son lieu de travail. Ainsi, les Afest deviennent un levier majeur de développement des compétences. Avec un bémol important : l’ Afest ne peut être prise en charge que dans le cas de la formation continue et non dans les cas de formation initiale, où les périodes en entreprise sont considérées comme des périodes de stage.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce cadre juridique ? Nous vous donnons rendez-vous sur la plateforme de l’Itinéraire multimodal normand. Vous y découvrirez une introduction historique sur la prise en compte de la FOAD dans le financement, mais également des éléments sur les droits d’auteur et la gestion des données personnelles.

 

Renseignements et inscriptions : https://www.formation-multimodalite.normandie.fr/



 

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion