Learning immersif : révéler les mécanismes émotionnels

Chapô

Un article récent paru sur la plateforme edtechactu.com retrace les enjeux de la réalité virtuelle, et évoque au passage le Learning immersif. De quoi s’agit-il et de quelle manière celui-ci peut-il offrir des perspectives nouvelles à l’ingénierie pédagogique ?

Icône Veille à retenir
Paragraphes

La réalité virtuelle est incontestablement l’un des secteurs sur lesquels la pédagogie est appelée à compter. Dans la sphère de la formation, le taux de croissance du marché serait de 200% entre 2019 et 2023, comme le rappelle un article de la plateforme edtechactu.com paru sur le sujet récemment, disponible via le Scoop It du Carif-Oref.

« Je vois personnellement beaucoup d’avantages au Learning immersif, en lien avec la réalité virtuelle », explique Samuëlle Dilé. « Actuellement la technologie nous contraint à la notion de gestes répétitifs, sur des apprentissages procéduraux. Il est encore difficile d’apprendre, en réalité virtuelle, la dimension fine et sensorielle du geste. » Amener la réalité virtuelle sur le plan émotionnel : voilà sans doute l’une des grandes étapes à venir, d’autant qu’elle apparaît techniquement possible.

« Je crois qu’il faut penser le Learning immersif de manière plus large : ce qui me semble intéressant c’est qu’il place les apprenants en situation, un peu comme dans un jeu de rôles », poursuit Samuëlle Dilé. « Le Learning immersif est intéressant pédagogiquement, sur des objectifs de prise de conscience et de conduite de changement. Il vient en effet bousculer les mécanismes inconscients de protection, de défense et de résistance. »

Une piste à suivre donc.

 

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion