MICRO-LEARNING : GARE À L’EFFET ‘WAOU’ !

Chapô

Savez-vous ce qu’est le micro-learning ? Egalement appelé speed-learning ou encore rapid-learning, ce terme désigne un ensemble de modules de petite taille destinés à acquérir de nouvelles connaissances, compétences ou capacités. Flexible, cette stratégie de formation fait l’objet d’un article complet disponible sur le Scoop-It du Carif-Oref.

Icone Pédagogie et Neurosciences
Paragraphes

Nous découvrons notamment dans le site ressource proposé par le Carif-Oref les avantages du micro-learning (format idéal pour les accros du smartphone), la manière dont il peut être intégré au parcours de formation et les types de formations les plus propices à ce modèle.

« Voici un article qui donne  ENFIN des pistes assez humbles et réalistes sur le sujet », indique Samuëlle Dilé en le lisant, non sans rappeler en préambule que le terme de « micro-learning » est finalement assez trompeur. « De quoi est-il question exactement ? De capsules multimédia de 5 à 15 minutes. De par son format court, le micro-learning permet une sensibilisation, au mieux une prise de conscience. Il initie et fait découvrir un sujet, mais il ne faut jamais oublier qu’il n’est pas autoportant au niveau pédagogique. Informer n’est pas former ! Du coup le micro-learning est un moyen qui peut intervenir de manière inductive ou réflexive, au service d’une formation ou en marge de celle-ci. » 

Ne nous laissons donc pas impressionner ! Si le micro-learning comporte un intérêt, celui-ci procède de sa dimension informationnelle. « Nous ne sommes pas face à un ‘shoot’ pédagogique, avec un effet ‘waou’”, tempère Samuëlle Dilé. «  L'apprentissage est un processus, et non une simple ressource mise à disposition de l’apprenant. En revanche, l’article demeure intéressant car il nous montre comment le micro-learning peut intervenir au sein d’un parcours. » 

Avis aux lecteurs donc !

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion