L’inconscient collectif : une richesse à utiliser pédagogiquement

Chapô

De quelle manière l’inconscient collectif opère-t-il afin d’enrichir chacun ? Un article récemment publié sur le Scoop-It du Carif-Oref rappelle les dynamiques qui sous-tendent la vie d’un collectif. Un enseignement d’autant plus intéressant qu’il entre en résonance avec les activités pédagogiques.

Icône pédagogie et neurosciences
Paragraphes

De Freud à Victor Hugo, sans oublier le psychologue social (et médecin) Gustave Lebon, nombreux sont les experts et artistes à avoir postulé l’existence d’un « inconscient collectif ». Dans La sagesse des foules, paru en 1851, Gustave Lebon évoque les affects qui traversent les masses humaines et les aident à se mouvoir. Des expériences humaines qui sous-tendent l’idée selon laquelle un apprentissage informel collectif serait possible.

Dans un article paru sur la plateforme Thot Cursus, repéré grâce au Scoop-It du Carif-Oref, un article évoque l’articulation entre inconscient collectif et apprenance. Les « invisibles qualités du collectif » y sont abordées, avec l’idée selon laquelle une équipe serait en capacité de produire « quelque chose de plus », une « augmentation du pouvoir d’agir », pour ne pas parler d’un « cœur collectif ».

« Cet article est vraiment excellent, il nous rappelle combien l’inconscient collectif dispose d’une puissance qui lui permet de se transformer en intelligence de groupe », avance Samuëlle Dilé. « C’est aussi un article qui évoque les fondamentaux sur lesquels reposent l’inconscient et l’intelligence collective au service de l’apprendre. Il est clair qu’ensemble nous sommes tout à la fois en capacité de grandir, de nous nourrir et ainsi de faire émerger une œuvre plus grande que nous-mêmes. » Il faut toutefois que l’ingénierie et l’animation pédagogique respectent quelques éléments structurants, rappelle Samuëlle Dilé. « En quelques mots : en collectif les émotions et les sentiments doivent être librement partagés, la stratégie d’action doit être libre dans un cadre structurel clair (temps, forme livrable) et la posture de l’animateur/formateur doit être inductive et non injonctive. De plus, l’œuvre élaborée doit relèver d’une production d’ensemble, la neutralité bienveillante doit être présente et il faut de la liberté dans les stratégies pour apprendre et une responsabilité pleine et entière dans le résultat obtenu. »

Créathons, hackathons, activités fablab, compagnonnage, récits, témoignages sur des succès, des expériences, des croyances positives… Autant d’activités multimodales au sein desquelles l’apprenance en mode collectif est aujourd’hui amplement mise à contribution. Autant d’occasions de voir s’y développer la puissance créatrice d’un groupe. 

 

Pour en savoir plus :

https://cursus.edu/fr/23749/linconscient-collectif-et-lapprenance


 

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion