Motivation des apprenants : sur quels ressorts jouer ?

Chapô

Maintenir la motivation des apprenants dans un dispositif multimodal : voici l’un des défis qui se trouve posé aux formateurs. Comment agir ? Samuëlle Dilé nous donne ici quelques clés de compréhension, lesquelles reposent, selon elle, sur quatre dimensions majeures. Elle nous apprend également que deux motivations peuvent s’articuler : celle, intrinsèque, de l’apprenant lui-même ; celle, extrinsèque, qui émane de l’extérieur (formateur, environnement….).

Icone retour d'expérience
Paragraphes

Que l’on se situe dans un dispositif hybride ou présentiel, la motivation de l’apprenant joue un rôle majeur dans la dynamique et le processus d’acquisition des savoirs et des savoirs faire. Désir d’apprendre, sens de l’effort, permanence de l’envie… Il est impératif de maintenir un certain niveau de motivation à toutes les étapes de la formation. Mais comment cela fonctionne-t-il vraiment ?

« Il faut d’abord savoir sur quoi repose toute motivation : le sens même que l’apprenant donne à la formation à laquelle il s’est inscrit. Celui-ci est central », explique Samuëlle Dilé. Tout apprenant a en effet des objectifs propres, qu’il s’est assigné et qu’il entend suivre. « Dans ce contexte, le formateur doit faire en sorte que ses élèves ne perdent jamais leur objectif individuel de vue. Pour cela, il faut tisser et maintenir des liens sur quatre dimensions : socio-affectives, cognitives, de suivi pédagogique et prospectives. »

 

La dimension socio-affective consiste à déployer un sentiment d’appartenance à la communauté ou au groupe de personnes. « Pour cela, il faut identifier des personnes ressources, créer des événements fédérateurs, donner au groupe des éléments qui vont le singulariser », 

La dimension cognitive consiste à créer les conditions d’échanges de fond. « Il faut que les apprenants aient toujours la possibilité de poser des questions à des experts qui sont en lien avec le contenu de la formation. Pour cela, mobiliser des plages horaires récurrentes ou spontanées est impératif. »

Troisième dimension : le suivi pédagogique. Celui-ci doit être incarné par un interlocuteur privilégié, un homme-orchestre, qui permettra à chacun de se repérer dans le contenu, d’être guidé au sein du programme de formation suivi ; « Ce maître d’apprentissage n’agit pas sur les contenus : il est là pour accompagner et permettre à l’apprenant de toujours visualiser sa progression en temps réel. Ceci est fondamental », avance Samuëlle Dilé.

La dernière dimension est projective, liée aux stimuli externes. « Nous avons vu précédemment que l’apprenant était mû par une motivation intrinsèque, liée aux objectifs qu’il s’est lui-même assignés en participant à la formation. Là, il s’agit d’autre chose, de mettre en place des stimuli externes : approches ludiques, systèmes de points, gains, récompenses… Ces jeux maintiennent l’attention et la motivation. »

Que l’on se situe dans un dispositif hybride ou présentiel, il est vain de croire que l’on peut motiver les gens à vouloir apprendre. C’est notamment ce que l’on peut retenir des travaux menés depuis plusieurs années par Jacques Rodet, spécialiste du sujet. Car une grande partie de la motivation qui s’exerce est intrinsèque à l’individu, liée à son désir propre et à l’effort qu’il consent de lui-même à produire. Une autre est externe, en prise directe avec l’action du formateur. « C’est cela qu’il faut avoir en tête, surtout dans le cadre d’une formation à distance », conclut Samuëlle Dilé. « Dans ce cas, il est important de déployer une pédagogie sur plusieurs niveaux, en mobilisant des personnes qui seront sur les contenus et d’autres qui seront plus sur le suivi pédagogique. Tout ceci nous renvoie à l’ingénierie tutorale : il faut toujours accorder de l’importance à ce travail de conception, à cette mécanique. C’est elle qui fait la différence. »

 

Pour en savoir plus :

. Blog T@d de Jacques Rodet : https://blogdetad.blogspot.com

. Formation “Comment favoriser et maintenir la motivation des apprenants en formation à distance” proposée par le CARIF OREF  le 23 septembre et le 21 octobre 2022.

Pour poster un commentaire, veuillez vous identifier.

Connexion